CXQTalons QINamp;X Bloc de Femmes Chaussures à Tête Carrée35Rose 36 Eu s2p4BhF

SKU-42430-wxl90513
CXQ-Talons QIN&X Bloc de Femmes Chaussures à Tête Carrée,35,Rose
CXQ-Talons QIN&X Bloc de Femmes Chaussures à Tête Carrée,35,Rose

Démocratiser la culture, c’est s’ouvrir aux autres avec générosité et authenticité. C’est engager une conversation qui n’a pas besoin d’aboutir. Ce n’est, finalement, rien d’autre que de valoriser notre humanité dans toute sa diversité et sa richesse. En ce sens, démocratiser la culture est une proposition non seulement réaliste, mais nécessaire.

Lire la biographie de Constance V. Pathy

Jeannot Painchaud, cirque

Photo : Cirque Éloize

On réfléchit naturellement à la définition de l’art lorsqu’on tente de répondre à la question de sa démocratisation. Si l’art s’adresse délibérément aux sens, aux émotions, aux intuitions et à l’intellect, il a autant de définitions que nous sommes d’êtres humains sur terre. Nous revenons donc à la question du goût. Quel est mon sens du beau? L’art doit-il être beau? Peut-il être laid? Est-ce que l’œuvre trouvera son auditoire?

Il me semble que le geste artistique prend tout son sens lorsqu’il va à la rencontre de l’autre, du lecteur, de l’auditeur. L’impact d’une œuvre est décuplé lorsque partagé.

Un spectacle vivant, pour exister, doit être diffusé, donc acheté. Et plus il est joué, plus il se raffine et communique davantage avec les spectateurs. Que celui qui ne cherche pas à élargir son public me lance la première pierre.

Plutôt qu’à la question de la démocratisation, il faut réfléchir à la marchandisation de l’art, à la publicité et, surtout, aux algorithmes qui, subtilement, nous enferment dans nos habitudes de consommation.

Le vrai défi se trouve dans l’éducation: il faut nous assurer que nos jeunes continuent à développer leur libre arbitre et leur capacité d’émerveillement. Il est prouvé que les facultés cognitives sont augmentées par l’apprentissage de la musique, par exemple.

Vive la démocratisation de l’art!

Lire la biographie de Jeannot Painchaud

Jana Sterbak, arts visuels

Photo : Denis Labelle

Les questions que vous posez sont en dehors de mes compétences... Comme je ne suis pas du genre à me prêter de l’esprit, et que je ne suis pas non plus une philosophe folklorique, il m'est impossible de formuler une réponse adéquate. Je vous prie donc de bien vouloir m’excuser.

Au lieu des 150 mots demandés, veuillez s’il vous plaît accepter ces croquis d’une performance prévue pour l'événement intitulé «Marche forcée de l'art» le 6 juin prochain.

Lire la biographie de Jana Sterbak

André Ménard, musique

Photo : La Presse canadienne/Paul Chiasson

Ceux qui posaient cette question à une époque pas si lointaine semblaient en connaître la réponse tellement elle allait de soi… Il y avait une certaine forme de condescendance à même la poser. Les cathédrales de l’esprit et du bon goût n’accueillaient que les croyants génétiquement purs et durs ou les convertis de longue date par le soin des grandes écoles. L’élite, quoi!

8. Prenez du temps pour vous recharger

9. Ayez un bon retour . Une des choses que j’aime dans le blogging, c’est les retours incroyables et les encouragements que je reçois de mes lecteurs. Ca a fait du blog un vrai plaisir, et les retours que j’ai eus m’ont aidé à m’améliorer à chaque nouvelle étape. Je prends beaucoup de plaisir à ce que je fais parce que j’adore ces retours ─ aussi bien les éloges que les critiques constructives. Je n’aime pas les commentaires haineux, mais ils sont rares. Même si tout le monde ne deviendra pas blogueur, c’est super si vous pouvez avoir un bon retour des gens ─ collègues, pairs, amis, famille, ou clients. Plus il y en a, mieux c’est. Quand vous avez des retours négatifs, servez-vous-en pour vous améliorer. Quand on vous félicite, revigorez-vous et soyez reconnaissant.

9. Ayez un bon retour

10. Aidez les autres . Je ne prétends pas être le plus grand philanthrope du monde, mais je reçois souvent des mails et des commentaires de gens qui ont amélioré leur vie grâce à ce que je fais. Et le sentiment que je tire de tels commentaires est indescriptible. Je suis incroyablement reconnaissant d’être capable d’aider les autres, même à un petit niveau, et je le recommande vivement à tout le monde. Même si votre travail n’est pas à la base d’aider les autres, trouvez du temps libre pour faire des actions caritatives ou trouvez des moyens de faire des bonnes actions pour aider les gens que vous aimez. Cela rendra votre vie tellement plus belle.

10. Aidez les autres

Lisez-en plus à propos de simplicité dans mon livre, l’Art d’aller à l’essentiel ( version Kindle ).

Lisez-en plus à propos de simplicité dans mon livre, l’Art d’aller à l’essentiel ( version Kindle ).

Recherches utilisées pour trouver cet article :

Hypnose et confiance en soi : ce qu'il faut savoir

La confiance en soi n'est pas quelque chose d'inné, il est nécessaire de travailler sa propre estime pour réussir à aller de l'avant. Dans cet article, vous verrez que l'hypnose est excellente pour travailler la confiance en soi et obtenir des résultats satisfaisants. Problèmes de confiance en soi Impossible d'entreprendre…

11 avril 2018

Dans "motivation"

Evènement interblogueurs : 3 habitudes indispensables pour être zen au quotidien

Avoir un de vos articles promu auprès de 27 898 lecteurs passionnés par la productivité, le bonheur, le zen et le développement personnel ça vous dit ? Puis avoir cet article intégré dans un livre numérique qui sera également envoyé à ces 27 898 personnes et à des milliers d’autres…

10 novembre 2012

Dans "News"

8 façons d'en faire moins qui peuvent transformer votre travail et votre vie

« La perfection est atteinte, non pas lorsqu’il n’y a plus rien à ajouter, mais lorsqu’il n’y a plus rien à retirer. » - Antoine de Saint Exupery Note : cet article est une traduction de l’article 8 Ways Doing Less Can Transform Your Work Life de Léo Babauta.…

17 décembre 2012

Dans "Habitudes"

Vous avez apprécié cet article ? Recevez gratuitement en complément le livre "Zen et Heureux"
Ce livre vous aidera à :
Je hais les spams : votre adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. En vous inscrivant ici, vous recevrez des articles, vidéos, offres commerciales, podcasts et autres conseils pour vous aider à créer et développer votre blog ou entreprise, devenir plus heureux et tout ce qui vous y aider directement ou indirectement. Voir mentions légales complètes en bas de page. Vous pouvez vous désabonner à tout instant.

Tags: changements , insatisfaction , motivation , passion , surpasser ,

4 Le monde ecclésiastique considère Françoise d’Amboise comme la fondatrice des carmélites en France, du fait des fondations conventuelles qui lui sont attribuées, ainsi que de ses apports à la réglementation monastique, qui anticipent d’un siècle la législation de Pie V 8 . Très aimée de la tradition hagiographique, elle a laissé le souvenir d’une vie relevant presque d’un conte de fée: duchesse de Bretagne, épouse de Pierre II, elle consacra tous ses avoirs, après la mort de son mari, à la fondation de nombreux couvents carmélitains féminins et prit elle-même le voile, conduisant dès lors une vie axée sur la recherche du contact avec le divin. Elle mourut et fut enterrée au couvent des Couëts, près de Nantes, dont elle était la prieure. Pendant la Révolution, le couvent fut en partie détruit, les religieuses en furent chassées et le corps de la prieure fut profané 9 . Une partie des restes du corps et quelques effets personnels, mis à l’abri dans des communautés religieuses nantaises, sont aujourd’hui conservés, après divers transferts et dons, dans des couvents et monastères carmélites français.

5 Dans le monde chrétien européen, les restes humains peuvent être thésaurisés par les cures diocésaines (dont le Vicariat de Rome), par les ordres et par les différentes communautés religieuses. Conserver les restes de quelqu’un – bien souvent un fondateur ou autre personnage important – constitue une tentative d’identification du groupe avec un modèle de comportement précis, que le groupe reconnaît comme étant porteur d’une signification positive et sur lequel il souhaite s’aligner. Il s’agit d’objets particuliers, auxquels est reconnue une force prodigieuse et extrahumaine qui, canalisée et utilisée selon des modalités précises, est en mesure d’intervenir sur la vie humaine ou sur les différents cadres du quotidien. Pour les acteurs sociaux impliqués, les restes sont considérés comme des , mais ne sont pas en fait utilisables dans des pratiques dévotionnelles officielles. Avant que cela soit possible, ils doivent être convenablement traités dans des couvents de clôture spécialisés. Au niveau méthodologique, il convient donc de distinguer l’objet-reste, constitué de résidus de tissu ou d’os (souvent brisés, sales, détériorés) de l’objet-relique, un naissant de l’intégration ordonnée d’éléments hétérogènes (restes, reliquaires et accessoires). Pour comprendre pleinement la valeur de ce dernier, il est nécessaire de l’encadrer au sein d’un processus de ‘transformation’ par lequel le simple matériau corporel ou ustensile devient un objet symbolisé sophistiqué, doté de caractères hautement signifiants, susceptible d’être utilisé dans des pratiques de culte – processus souvent négligé par l’analyse historiographique traditionnelle et, pour des raisons évidentes liées aux difficultés d’accès à la clôture, par l’analyse ethno-anthropologique. En ce sens, je me suis retrouvée sur un terrain vierge, inexploré, non mappé, avec toutes les difficultés que comporte le fait de travailler dans un environnement de ce genre 10 .

6 La première étape de production et re-production de l’objet-relique concerne l’aspect matériel et exige l’intervention de profils qualifiés (des religieuses cloîtrées, spécialement désignées). Le traitement des restes (qu’ils soient textiles ou osseux) de Françoise d’Amboise consiste, en l’espèce, en un ensemble d’actes visant à les nettoyer, à les parcelliser/briser et à les disposer à l’intérieur de vitrines ou de reliquaires. A cela s’ajoutent des procédures mises en place sur des tissus ordinaires (notons-le bien: sans aucune proximité matérielle, affective ou temporelle avec la bienheureuse) qui, par une succession de contacts avec les restes osseux ou avec les reliquaires contenant ces derniers, deviennent à leur tour des restes prêts à être traités. Tout part de l’idée que la puissance se déplace aisément et peut se transférer par adhésion, rapprochement, contiguïté 11 . Ces irradiations comportent des conséquences pratiques évidentes: si, d’une part, elles servent à la reconnaissance du personnage vénéré et de son culte, elles sollicitent, de l’autre, la naissance de lieux de prière, de pratiques rituelles, de pèlerinages 12 . Elles permettent des mouvements d’hommes, de capitaux et de croyances.

7 Les restes de la duchesse bretonne sont en partie traités dans les monastères carmélites auxquels ils appartiennent, en partie confiés à des couvents augustins italiens. Pour comprendre ce que signifie concrètement transformer des restes en reliques, voyons plus en détail les différentes phases du traitement, la première étape étant la préparation même du plan de travail. Normalement, il y a deux ou trois religieuses spécialement chargées de ce travail, qu’elles effectuent dans de petites salles réservées à de menus travaux manuels (couture, broderie, reprisage, dessin), pendant le temps que l’organisation du couvent réserve à ces activités. Après avoir étalé une pièce de tissu sur la table, la religieuse y dépose le fragment (textile ou osseux), la vitrine et les instruments dont elle aura besoin: ciseaux, pinces coupantes, pincettes, fil et aiguille, colle, une petite casserole contenant de la cire à cacheter, le tampon du monastère. Le simple geste d’étaler le drap sur la table est considéré comme indispensable à la réussite du travail et acquiert une forte valeur symbolique; aussi la sœur l’accomplit-elle avec le plus grand soin. Il répond à deux différentes exigences: d’une part, éviter le contact direct des restes avec le monde environnant; de l’autre, récupérer les minuscules morceaux résultant éventuellement de la parcellisation. Lorsque le travail est terminé, les religieuses secouent en effet le drap au-dessus de la boîte des restes ou dans un coin de celle qui contient les outils pour s’assurer que ces matériaux, dotés, à leurs yeux, d’une valeur exceptionnelle, ne se perdent pas et n’entrent pas en contact avec des objets d’usage quotidien. Il arrive qu’une particule de fragment tombe par terre; la religieuse la ramasse immédiatement, la baise et la remet à sa place. Ces gestes bien précis contribuent à la création d’un espace symbolique ordonné, isolé, le plus séparé possible du monde sensible.

Catégories

Notre offre

Informations

Mon compte

Contactez-nous

Lettre d'informations

Nous suivre

Nous utilisons des cookies pour améliorer notre site et votre expérience d'achat. En utilisant notre site, vous acceptez notre politique de cookies.

En savoir plus J'accepte

Vous recherchez du matériel, accessoires, outillages, ou encore des aérographes autrement appelé pistolet à peinture ? Aérographe Discount vous propose au sein de sa boutique une multitude de produits à utiliser pour vos travaux d'arts graphiques. Ainsi, réalisez sans inconvénient vos loisirs créatifs, custom, décoration, tuning, et même esthétisme. Découvrez dès maintenant au sein de la boutique Aérographe Discount, des aérographes, compresseurs, peintures, pochoirs, film de masquage, bille de peintures, outillages et bien d'autres articles de grandes marques reconnues telles que Createx , Paasche , Harder Steenbeck , Mig Jimenez , Badger , Tamiya etc..

Travaillez dans la précision grâce à la sélection Aérographe Discount, prévue pour vous faciliter le choix. Pour en savoir plus sur la boutique, les actualités et nouveautés, ou encore sur les promotions, n'hésitez pas à nous rejoindre sur Facebook et suivre notre blog , un bouton est disponible sur votre droite afin d'aimer facilement notre page ! SPÉCIALISTE DE l'AÉROGRAPHE AVEC PLUS DE 6000 RÉFÉRENCES !